le tour de France et Nantes de 1903 à 1910

1903

14 Juillet

5e étape Bordeaux – Nantes

Vainqueur de l’étape : Maurice Garin
Maurice Garin est le premier lauréat du Tour
20 arrivants sur 60 participants

Cette arrivée de la 5e étape se déroule dans un grand enthousiasme populaire et patriotique. Elle est jugée au vélodrome de Longchamp, au nord de la ville. Ce complexe sportif n’existe plus aujourd’hui. Sur ce site se trouve désormais une école primaire. La presse locale est pourtant assez avare de commentaires. Le départ de la dernière étape Nantes – Paris aura lieu le Dimanche 19 juillet à 20 heures. Les coureurs passent 5 jours à Nantes au cours desquels ils sont fêtés et choyés. Pourtant, ils auraient préféré un arrêt plus bref afin d’en finir au plus vite…

1904

 21 Juillet

5e étape Bordeaux – Nantes

Vainqueur de l’étape : Hippolyte Aucouturier

 Arrivée de cette étape au sud de la ville, sur la route de Bordeaux, en face du « Café du Vélo » dont le propriétaire est un ancien coureur, M. Chatelier. La course est malheureusement perturbée par la chute de plusieurs coureurs en raison d’une organisation défectueuse. Une foule considérable accueille les coureurs. Le patron de la presse sportive locale, Eugène Doceul se montre très sévère envers l’organisation nantaise. Il rapporte ainsi les propos d’un coureur : « …dans les plus petits patelins, on met des barrières pour contenir le public… ». Départ de l’étape suivante Nantes – Paris, le samedi 23 Juillet à 19 heures. Le vainqueur officiel de ce Tour sera Cornet puisque les quatre premiers (1/Garin,2/Pothier, 3/ Garin junior, 4/ Aucouturier) seront disqualifiés pour tricherie.

1906

22 Juillet

10e étape Bordeaux – Nantes

Vainqueur de l’étape : Louis Trousselier
16 arrivants sur 82 coureurs au départ

Arrivée sur la route de Bordeaux en face du café de M.Chatelier devenu « Café du Tour deFrance ». Après les incidents de 1904, le service d’ordre est important : 15 gendarmes à cheval sont mobilisés. Lucien Mazan dit « Petit Breton », originaire de Plessé(Loire-Inférieure) et considéré comme Nantais se classe deuxième, derrière le vainqueur Louis Trousselier. Plus de 10 000 spectateurs. Le départ de l’étape suivante Nantes – Vannes est donné le mardi 24 juillet et l’enregistrement des coureurs a lieu place Royale , au Café Continental. La course fera aussi étape à Metz annexée par l’Allemagne. Lucien Petit-Breton est photographié avec un soldat allemand portant le casque à pointe. Ce premier vrai « Tour de la France » comptant 4 637 km en 13 étapes sera remporté par René Pottier qui se suicidera début 1907.

1907

 21 Juillet

11e étape Bordeaux – Nantes

Vainqueur de l’étape : Lucien Petit-Breton

L’arrivée officielle a lieu comme en 1903 au Vélodrome de Longchamp mais le parcours en ville est neutralisé. Les coureurs sont accueillis par la fanfare du 65e RI et une démonstration de gymnastique de La Nantaise.
A l’entrée sud de Nantes, les coureurs reçoivent un ticket indiquant leur ordre d’arrivée. Ils se rendent escortés d’un gendarme et d’une estafette au vélodrome.
Petit-Breton et Passereau, s’étant présentés ensemble à l’entrée de Nantes, vont se départager au sprint sur la piste du vélodrome. C’est le coureur nantais qui l’emporte à la grande joie du public. Le départ de l’étape suivante, à 3 heures du matin le 30 juillet, est donné en présence de 4 à 500 spectateurs, devant le café Continental, place du Commerce, et emmène les coureurs jusqu’à Brest.9

                                               vélodrome de longchamp à Nantes

3 Août

11e étape Bordeaux – Nantes
Vainqueur de l’étape : Lucien Petit-Breton

 La course a été une nouvelle fois neutralisée en ville. La gendarmerie a dénombré 20 000 spectateurs à l’entrée sud de Nantes et le vélodrome de Longchamp a fait le plein (8 000 spectateurs payants). Les coureurs passent leur journée de repos, le 4 août, à Nantes. Ils repartent pour Brest, le 5. Après la signature de la feuille de départ, au Continental, ils se rendent pour le départ réel, route de Vannes, à 4 heures du matin. Et plusieurs coureurs entrent en collision avec une voiture à cheval dès les premiers kilomètres.

1909

 25 Juillet

11e étape Bordeaux – Nantes

Vainqueur de l’étape : Louis Trousselier

Arrivée devant le café de M. Chatelier, aux accents d’une fanfare municipale. Sur les derniers kilomètres, les gendarmes à cheval et les militaires du 65e RI (qui sera en première ligne en1914-18!) assurent le service d’ordre. Trousselier arrive détaché et se verra remettre la médaille d’argent de la Ville au Vélodrome par M. Rolland, adjoint au Maire. Le 27 Juillet, 58 coureurs (sur 150 partants) prennent le départ de la 12è étape pour Brest. À la sortie de Nantes, à 4 heures du matin, le coureur Zanotti est accidenté dans une collision.

1910

25 Juillet

12e étape Bordeaux – Nantes

Vainqueur de l’étape : une nouvelle victoire de Louis Trousselier

C’est un détachement d’artillerie qui assure le service d’ordre sur la ligne d’arrivée, où est installé un kiosque à musique. Les coureurs apprennent avec tristesse que le directeur du Continental, devenu leur ami, M.Roulleau, a été gravement blessé par un client irascible.
Au cours de la journée de repos, les coureurs sont fêtés à l’Exposition Bretonne (le département de Loire-Inférieure fait alors partie de la région Bretagne).
Les coureurs repartent pour Brest, le 27 juillet à deux heures du matin.
Quatre forcenés, des  » apaches  » sont arrêtés dans le quartier du rond-point de Rennes.
Le vainqueur du Tour sera Octave Lapize. Ce Tour empruntera cette année-là pour la première fois des cols pyrénéens qui deviendront célèbres : Aubisque, Tourmalet, Aspin, Peyresourde.

merci à http://www.nantes.fr/pid/83 le site de la ville de Nantes

Publicités